Gestion de la pression temporelle

Découvrez la problématique de Nathalie, dirigeante d'une plateforme téléphonique !

Contexte :

Nathalie dirige une plateforme de démarchage téléphonique. Elle a pris le temps de faire le bilan de l’année et s’est rendu compte que 80% du temps, ses collaborateurs n’atteignent pas le nombre de prospect quotidien à appeler. Evidemment, moins le nombre de prospects appelés est élevé, moins les résultats économiques sont élevés. Elle a donc à cœur de comprendre pourquoi. L’année passée, elle a mis en œuvre plusieurs modalités de qualité de vie au travail pour améliorer la motivation de ses collaborateurs. Elle a notamment permis à ses salariés de faire du sport au travail, mis à leur disposition des espaces de travail ergonomiques, développé le télétravail, offert plus de flexibilité sur les horaires de travail et a déjà suivi une formation sur la reconnaissance. 

À ce titre, elle souhaite profiter des entretiens annuels pour mettre en application ses nouvelles connaissances mais elle espère également recueillir à cette occasion des éléments de compréhension concernant les difficultés de ses collaborateurs à atteindre les objectifs. Leurs réponses la surprend. En effet, Il se plaignent tous d’être très stressés. 

Nathalie est très sensible à la question des risques psycho-sociaux et est convaincue que réduire le stress de ses collaborateurs seraient un bon levier pour améliorer leur performance. Elle se tourne vers nous pour une formation sur la prévention du stress. Avant toute chose, le stress est un trouble psycho-social qui peut être du a différentes sources de risques. Nous prenons donc le temps d’analyser le contexte pour répondre au mieux à la demande de Nathalie. 

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Solution trouvée :

Grâce à cette analyse, nous avons identifié que la pression temporelle était à l’origine du stress des collaborateurs de Nathalie. L’instauration de flexibilité et l’activité d’opérateur téléphonique en elle-même, sont par exemple des facteurs de pression temporelle. Nous proposons donc à Nathalie d’accompagner ses actions QVT par une bonne gestion de la pression temporelle à l’aide d’une formation en situation de travail. Elle nous fait confiance, remplit un test de positionnement et nous créons une formation sur-mesure avec des objectifs opérationnels taillés pour elle, en fonction de ses réponses. 

La formation sera dispensée à Nathalie et nécessitera l’implication d’une partie de ses collaborateurs, au sein de ses locaux. Elle dure 2 jours découpés de la façon suivante :

  • Jour 1 : La première journée se déroule en 2 temps, une partie théorique et une partie pratique. Nathalie a droit à un cours particulier pour prendre le temps de comprendre toutes les modalités de la pression temporelle au sein de l’activité, mais aussi comment elle influence la performance. Cela permet à Nathalie de comprendre précisément les difficultés de gestion du temps liées au stress de ses collaborateurs. En seconde partie de journée, place à la pratique, nous allons sur la plateforme avec une grille d’observation et apprenons à Nathalie à tenir une posture d’observation participative afin d’identifier les éléments de pression temporelle. La journée se termine par un temps d’analyse de ses observations et par l’identification d’un groupe de collaborateurs proactifs pour participer à un groupe de travail sur le sujet. 
  • Jour 2 : Nous revenons pour une demi-journée, afin d’accompagner la mise en œuvre du groupe de travail avec Nathalie et 5 de ses collaborateurs. Nous prenons un temps pour définir les rôles de chacun dans le groupe de travail et apprenons à chacun à prendre sa posture en fonction de son rôle. Ensuite, nous initions tous ensemble le groupe de travail en faveur d’une réduction de la pression temporelle. 

La formation en situation de travail de Nathalie se termine par une dernière demi-journée, un mois plus tard, pour analyser les bénéfices de la mise en œuvre du groupe de travail et d’aider Nathalie à prendre du recul pour mettre en place des solutions efficaces. Nathalie a compris qu’elle avait mis la cerise sur le gâteau avant de faire le gâteau. Les actions de qualité de vie au travail qu’elle a instauré sont de très bonnes initiatives, mais le problème de fond lié à son activité persistait. Grâce à notre expertise du facteur humain et en impliquant d’avantage ses collaborateurs, elle a pu trouver de véritables leviers et commencent déjà à voir une influence positive sur l’efficacité de ses équipes.  

Faites comme Nathalie, identifiez vos facteurs de performance humaine !