Skip to content

Comment réaliser un bon onboarding ?

Recruter de nouveaux collaborateurs devient de plus en plus compliqué et les entreprises se livrent une féroce bataille pour remporter les meilleurs candidats. Bien évidemment, cette guerre coûte cher, que ça soit en temps, ou en argent pour trouver vos futurs collaborateurs avec des processus de recrutement toujours plus complexes. 

Pour autant, le recrutement n’est qu’une partie du travail, la seconde sera de fidéliser et d’intégrer convenablement vos futurs recrues. Saviez-vous que 4% des nouveaux arrivants partiront dès le premier jour et que le risque de départ au cours des 45 jours après l’arrivée est de 22% ?!

Ça serait quand même bien dommage de déployer des efforts monstres pour recruter des gens qui partiront dès le premier mois après leur arrivée à cause d’une mauvaise intégration, vous en conviendrez. 

C’est l’une des raisons qui poussent les entreprises à développer l’intégration des nouveaux candidats avec un onbarding toujours plus performant. 

Quel est l’intérêt de procéder à un bon onboarding ? 

Nous l’avons vu juste au dessus, les nouveaux arrivants ont un risque de partir les premières semaines après leur intégration et donc de fortement augmenter votre taux de turnover. L’intérêt de procéder à un bon onbarding et donc de l’intégration d’un collaborateur est en premier lieu de créer un parcours qui va faciliter son intégration. 

L’onboarding, s’il est bien fait, permet en plus à votre nouveau collaborateur d’avoir une vision claire de son environnement de travail. L’autre intérêt de bien intégrer les nouveaux c’est aussi de faire en sorte qu’il rentre dans l’équipe plus facilement. Globalement, plus vous vous appliquez sur ce parcours, plus votre collaborateur sera efficace par la suite. 

Vos collaborateurs déjà présents pourront faire sa connaissance, connaitre son métier, ses missions et tout de suite cela va renforcer l’esprit d’équipe. L’intégration d’un nouveau peut toujours être délicate dans une équipe déjà formée, d’où l’importance de la pédagogie avant et pendant son arrivée. 

Si vous êtes une startup ou une entreprise en plein développement qui recrute énormément de personnes en peu de temps, il est d’autant plus important de prendre le temps de disposer d’un dispositif d’intégration bien rôdé. 

Le guide complet pour développer l'engagement de vos collaborateurs.

Le manque d’engagement coûte 14 580 euros par an et par collaborateur. Pourtant il existe de nombreux leviers pour engager efficacement et durablement vos équipes. 

couverture guide

Les phases clés de l’onboarding

Pour réussir l’intégration de la meilleure des manières il existe des étapes clés que nous allons découvrir. 

1. Préparer l’arrivée : 

Préparer l’arrivée c’est faire en sorte que vos collaborateurs soient au courant qu’une nouvelle personne va intégrer l’entreprise, sans oublier le manager comme cela arrive encore trop souvent ! 

Préparer l’arrivée c’est aussi gérer en amont tous les documents administratifs comme par exemple son contrat. 

Avez-vous pensé à tout ce dont aura besoin votre nouvelle recrue ? Son ordinateur est-il prêt avec tous les logiciels utiles ? Son adresse mail est créée ? Sans oublier les diverses fournitures. 

Un petit plus qui fait toujours plaisir, c’est d’envoyer un mail avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur en lui disant que tout est prêt pour l’accueillir, le nom et prénom de son mentor (on en reparle plus loin), les horaires et la date d’arrivée. Tout est bon pour le rassurer. 

2. L’arrivée : 

Votre collaborateur vient d’arriver et la pire chose à faire serait de le mettre à son poste de travail et le laisser se débrouiller en pensant qu’il sera opérationnel immédiatement. 

Au contraire, vous pouvez préparer une journée d’intégration pour bien l’accueillir, tout d’abord en lui faisant recruter son mentor qui peut-être aussi son manager, c’est selon. Ensuite, ce mentor pourra lui faire découvrir et expliquer le fonctionnement de l’entreprise ainsi que de lui faire rencontrer les différents membres de l’équipe.

Faites en sorte qu’il soit accompagné lors de la pause du midi, il y a rien de pire que d’arriver dans une nouvelle entreprise et se retrouver seul à midi. L’idéal est d’organiser un repas sympa avec ses proches collègues qu’il sera amené à fréquenter régulièrement.

À la fin de la journée il est très intéressant de faire un point pour connaitre ses ressentis sur sa première journée. Ces points réguliers seront très important pour la suite, pensez-y pour bénéficier d’un excellent suivi des collaborateurs.

Combien de temps doit durer un onboarding ? 

Une période d’intégration dure plusieurs mois le temps que votre collaborateur puisse obtenir un sentiment d’appartenance solide à votre entreprise. 

Pour aller plus loin, on pourrait même dire qu’un onboarding n’a de fin seulement lorsque votre collaborateur veut partir et passe alors en processus d’offboarding, mais pour réduire le risque de voir ce dernier partir, vous pouvez développer l’engagement de vos collaborateurs. 

Tout au long de sa carrière, vous, son manager ou encore son mentor devez rester disponible pour lui, il doit savoir qu’à la moindre difficulté ou questionnement, il pourra venir vous voir. 

Lors d’un recrutement il est très important de voir le long terme. Un recrutement ne s’arrête certainement pas à la signature d’un contrat. Je ne peux que vous encourager à développer vos processus d’intégration pour toutes vos nouvelles recrues, vous serez surpris des résultats, c’est une certitude. 

Vous souhaitez en savoir plus sur la démarche en faveur de l’engagement de vos collaborateurs ?

Ces articles devraient également vous intéresser