Skip to content

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

C'est quoi le reverse mentoring ?

Très souvent, lorsque qu’un nouvel arrivant dans l’entreprise arrive, qu’il soit apprenti ou non, on lui attribue un mentor. Le rôle de ce dernier est de le guider, de lui montrer les procédures de l’entreprise et encore bien d’autres choses. Le mentoring est un excellent moyen d’intégrer un nouvelle personne, mais connaissez vous le reverse mentoring ? 

Le reverse mentoring c’est le fait qu’un jeune puisse conseiller et guider une personne plus expérimentée sur les nouveaux domaines, notamment digitaux. Pour vous donner un exemple précis, General Electric a mis en place cette méthode à l’époque du déploiement d’internet. Le principe était simple, 500 cadres supérieurs devaient trouver un binôme avec de nouvelles recrues pour que ces dernières puissent leur montrer le fonctionnement d’internet. 

Le partage d’expérience à toujours été l’un des moyens le plus efficace pour progresser et il est grand temps de prendre conscience de l’importance que peuvent nous apporter les jeunes générations.

Voyons ensemble les nombreux avantages de mettre le reverse mentoring en place dans votre entreprise. 

Développer les compétences digitales de vos seniors grâce au reverse mentoring. 

Le digital prend de plus en plus de place dans les entreprises, réseaux sociaux, big data, intelligence artificiel, etc. Il est normal de vite être dépassé par tous ces concepts et c’est là où le reverse mentoring prend toute son importance. 

Vous allez pouvoir former vos seniors à ces nouvelles technologies facilement et efficacement grâce à vos jeunes collaborateurs. 

Développer la responsabilisation de vos juniors. 

L’avantage du reverse mentoring c’est également de responsabiliser vos juniors et leur montrer le rôle et les missions des seniors de votre entreprise. Chacun peut bénéficier de l’expérience de l’autre. Le senior gagnera en compétences digitales et le junior pourra gagner en maturité et comprendre plus vite les différents rouages de votre entreprise. 

Améliorer les rapports entre les différentes générations. 

On voit régulièrement des clivages dans les entreprises entre les générations plus anciennes et les nouvelles. Le fait de mélanger vos seniors et vos juniors va permettre de créer du lien entre ces générations et fluidifier la communication interne. 

Vous trouvez ces avantages intéressants ? Parfait ! Continuons et voyons alors comment mettre le reverse mentoring dans votre entreprise. 

Le guide complet pour développer l'engagement de vos collaborateurs.

Le manque d’engagement coûte 14 580 euros par an et par collaborateur. Pourtant il existe de nombreux leviers pour engager efficacement et durablement vos équipes. 

couverture guide

Avant tout, préparer. 

Tout commence par là, préparer votre reverse mentoring, il va falloir faire un vrai travail de pédagogie avec vos collaborateurs seniors. Il arrive parfois que ces derniers prennent très mal le fait de se faire former par de jeunes personnes sortant d’études. L’égo peut créer des situations de tensions avec un rejet des connaissances. Vous en conviendrez, ça serait dommage. 

C’est pour cela qu’il faudra bien leur expliquer avant de commencer, les intérêts pour eux, pour les jeunes et pour l’entreprise. Chacun y gagne, il faut simplement que toutes les parties le comprennent. 

Il faudra également faire ce travail avec vos juniors, en effet, cela peut-être impressionnant de devoir former une personne bien plus expérimentée que soi. Il faudra leur faire comprendre l’importance de leurs connaissances et de cette mission de reverse mentoring. 

La culture d’entreprise. 

Plus votre entreprise est agile et libérée, plus il sera aisée de mettre en place cette méthode. Plus votre entreprise est rigide et pyramidale, moins le reverse mentoring sera efficace. 

Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’une entreprise à 100% libérée pour que la méthode fonctionne. Il suffira en effet d’avoir une ouverture d’esprit par rapport à la nouveauté, l’apprentissage et la performance pour faire fonctionner le reverse mentoring. 

Une vraie stratégie d’apprentissage.

Le reverse mentoring se prépare comme nous l’avons vu plus haut et il faudra également préparer le partage des connaissances. Planifier des temps dédiés à ce partage dans la semaine, des fichiers récapitulant certaines connaissances clés, etc. 

Si vous vous contentez de mettre en place un mentor à vos seniors, sans organisation précise, le risque est grand que le temps passe sans qu’il ne se passe quoi que ce soit.

Vous souhaitez en savoir plus sur la démarche en faveur de l’engagement de vos collaborateurs ?

Ces articles devraient également vous intéresser