Qualité de vie au travail et Télétravail : Quels liens ?

qualite-de-vie-teletravail

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Questionnaire bien-être au travail : Quoi, Qui, Comment ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Depuis que le télétravail a pris une place importante dans l’instauration de la qualité de vie au travail, il est au cœur des esprits des dirigeants et des responsables en ressources humaines et ne semble pas encore acquis. Mais concrètement Qualité de vie au travail et télétravail : Quels liens ?

Le télétravail divise. La preuve avec 2 chiffres clés. D’une part le tour de France du télétravail nous annonce que 78% des dirigeants doutent encore de l’efficacité du télétravail ; Kronos d’un autre côté déclare que 71% des Français pensent que le télétravail révolutionne positivement leur activité. Alors le télétravail, un allié de la qualité de vie au travail et de la productivité ou pas ? 

Introduction à la dissertation : La qualité de vie au travail, c’est quoi ? 

Commençons cet article sur de bonnes bases, en définissant la qualité de vie au travail. Vous trouverez tout au long de cet article autant d’argument centré sur le bien-être au travail pur que sur la performance individuelle. 

Pourquoi ? Parce que la qualité de vie au travail, c’est l’articulation du bien-être au travail et de la performance. L’idée est donc de partir du postulat qu’avoir la possibilité d’être efficace et de contribuer activement à la réussite de l’entreprise est un facteur de bien-être au travail. 

Maintenant que les bases sont posées, allons voir de plus près les liens que le télétravail entretient avec le bien-être au travail.

Thèse : Le télétravail est un allié de la qualité de vie au travail. 

Partons de la base, on va se parler franchement, pour tous ceux qui travaillent en bureau et particulièrement dans les grandes villes. Le télétravail c’est moins de bouchons. Qui dit moins de bouchons dit plus de sommeil d’une part, mais surtout moins de stress. 

Qui n’a jamais commencé la journée par une bonne dose de stress en regardant sa montre, coincé dans les bouchons ? Ce stress, c’est un sentiment d’urgence dû à la pression temporelle. Alors, pourquoi se refuser une dose de bien-être au travail, en travaillant chez soi ? 

Thèse : Le travail au bureau est parfois un ennemi de la qualité de vie au travail

De plus, Kronos nous dévoile un autre chiffre très intéressant. Le télétravail améliore la concentration et la productivité à 84%. Cette notion est très importante puisqu’elle souligne déjà le lien entre qualité de vie au travail et efficacité des collaborateurs. Avoir une meilleure concentration, c’est aussi réduire la charge mentale et donc limiter la surcharge cognitive. 

Et oui, l’environnement de travail est parfois chronophage et très perturbateurs. Les collègues, les mails, l’environnement bruyant, les pauses café… autant de distractions qui peuvent agir sur le bien-être au travail et sur la performance individuelle, en particulier quand l’activité demande un certain niveau de concentration. Donc là je rejoins les 71% de Français, le télétravail, dans de bonnes conditions est efficace. 

qualite-de-vie-teletravail
Les collègues, les mails, les appels, l'environnement bruyant, le bureau est un endroit où il est compliqué de rester concentré !

Antithèse : Le télétravail, pas si allié que ça de la qualité de vie au travail

L’homme est un animal social ! Et l’isolement à long terme est un facteur de dégradation des conditions de travail et donc du bien-être au travail. Pour s’épanouir l’homme a besoin de faire partie d’un groupe social et de contribuer à l’évolution de ce groupe en particulier au niveau professionnel.

Des relations sociales régulières et agréables sont nécessaires à une bonne qualité de vie au travail, et pour cela rien de mieux qu’un lieu de travail commun. Et devinez quoi, c’est un cercle vertueux. Parlons un peu du lieu de travail comme d’un vecteur de performance. Plus vos collaborateurs vont se connaitre et travailler ensemble, plus la compétence collective permettra une synergie très intéressante. 

Synthèse : Le télétravail vecteur de qualité de vie au travail, sous certaines conditions

Alors on fait quoi ? Je vote pour le télétravail mais sous certaines conditions. Et là encore des impact psychologiques et sociaux sur le bien-être au travail et la performance individuelle vont appuyer mes propos. À la vue des arguments précédents, le télétravail oui, mais uniquement s’il n’est pas une contrainte. 

Le télétravail doit répondre à un besoin de flexibilité individuel, et donc rester occasionnel et non imposé. Le bénéfice en termes de qualité de vie au travail, c’est que dans ces conditions, et uniquement dans ces conditions, le télétravail est perçu comme une marque de confiance. 

Conclusion : Le télétravail au service de la qualité de vie au travail par la performance

Si on fait le bilan, le télétravail occasionnel apporte confiance et flexibilité. La confiance est une marque de reconnaissance, la flexibilité permet un certain niveau d’autonomie. En clair, charge mentale allégée, autonomie améliorée, efforts et reconnaissance maintenus à l’équilibre…

Ce sont tous des facteurs organisationnels et managériaux favorables à la qualité de vie au travail. Et la bonne nouvelle c’est que ces facteurs sont propices à l’engagement organisationnel des collaborateurs, ce dernier étant intrinsèquement lié à la performance de l’entreprise. 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Bien-être au travail et hyperconnectivité, comment faire ?

hyperconnectivité-bien-être-au-travail

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Bien-être au travail et hyperconnectivité, comment faire ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

La loi travail promulguée le 8 aout 2016 met un point d’honneur sur le sujet de l’hyperconnectivité au travail. Le 1er Janvier 2017, le droit à la déconnexion entre en vigueur. À partir de ce jour, les entreprises doivent mettre en œuvre des moyens pour limiter l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sur le quotidien de leurs collaborateurs. Mais concrètement bien-être au travail et hyperconnectivité : quel lien ? 

Quel impact de la loi sur le bien-être au travail ? 

Concrètement, c’est aussi un grand pas pour garantir l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. L’avènement des NTIC, c’est globalement un gain en efficacité, en flexibilité et en compétence collective, mais c’est aussi l’intrusion dans la vie privée d’outils professionnels, et un impact sur la charge mentale non négligeable. Cet impact se répercute directement sur l’exposition aux risques psycho-sociaux, tout particulièrement des cadres qui déclarent massivement se sentir envahis par les mails. Et si on faisait un petit bilan des origines aux dérives de l’hyperconnectivité ? C’est parti ! 

Bien-être au travail et hyperconnectivité : les origines 

Avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de grandes avancées ont été permises. Les chercheurs des 4 coins du monde peuvent commencer à travailler ensemble et à partager leurs découvertes respectives. Cette émulsion collective se met au service du progrès et c’est positif. 

C’est la même chose pour la performance des entreprises qui peuvent plus facilement s’éparpiller sur le territoire tout en conservant un fonctionnement en équipe de travail et donc la compétence collective. Entre partage de bonnes pratiques et facilitation des échanges, c’est l’aubaine pour la compétitivité. 

Mais alors, puisqu’on dit que pour être bien au travail il faut pouvoir être performant, en quoi l’hyperconnectivité influence négativement le bien-être au travail ?

Les dérives sur le bien-être au travail : la puissance du mail

Mais le mail, qui est l’objet central des NTIC aujourd’hui a pris bien plus de place dans le quotidien que ce pourquoi il était destiné. Il est venu progressivement remplacer les échanges physiques et téléphoniques. C’est le début des dérives. 

En France, on avait déjà un gros problème de présentéisme, nous voilà maintenant avec une culture de la communication en pleine explosion. Le présentéisme c’est quoi ? C’est cette manie à rester le plus d’heures possible au travail quitte à se la jouer farniente, sous prétexte que ce n’est pas le résultat mais le nombre d’heure réalisées qui est valorisé. 

Le rapport ? Et bien maintenant en plus de rester des heures inutiles, pour être bien vu il faudra s’assurer de répondre le plus vite possible au risque d’être considéré comme inefficace. Et oui, la capacité à rester le moins déconnecté possible sera bientôt une compétence à part entière. 

hyperconnectivité-bien-être-au-travail
L'email a pris de plus en plus d'importance dans notre quotidien, au point d'y venir accro !

Quelles conséquences directes sur le bien-être au travail ? 

La conséquence sur le bien-être au travail la plus observable se traduit par une accentuation du déséquilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Cette injonction inconsciente à devoir répondre le plus vite possible, vient tranquillement grignoter du temps de vie personnelle, d’autant que les outils permettant l’accès aux mails professionnels se multiplient. 

Mais ce n’est pas tout, le bien-être au travail en prend aussi un coup au niveau cognitif. Globalement, on observe une infobésité et une hypersollicitation qui ont des effets directs sur la charge mentale, et Boom on parle maintenant de « syndrome de débordement cognitif ». 

Vous pensiez que c’était tout ? Et bien non, le bien-être au travail et la pression temporelle, ça vous parle ? La pression temporelle c’est le sentiment d’urgence induit notamment par l’idée que le non-respect d’une deadline, officielle ou non, sera sanctionné (ou en l’occurrence dévalorisé). 

Bien-être au travail, mail et efficacité professionnelle :

Pourquoi le mail agit si fortement sur la pression temporelle. C’est assez simple. Le cerveau fait un calcul inconscient à chaque notification qui indique la réception d’un mail. Il va questionner :

  1. La prégnance du mail par rapport à l’activité en cours de réalisation 
  2. Le coût en termes d’efforts entre le fait de traiter le mail ou de continuer l’activité
  3. L’apport pour l’individu entre l’un et l’autre

C’est sans surprise, dans la balance c’est toujours le mail qui l’emporte. Alors d’abord être hyperconnecté ça supprime la barrière entre la vie privée et la vie professionnelle, ensuite ça accentue la charge mentale et la pression temporelle donc l’exposition aux risques psycho-sociaux, et pour couronner le tout cela décentre l’individu de son activité principale et donc limite sa performance. 

En conclusion, le droit à la déconnexion est plus que le bienvenu dans la question de la qualité de vie au travail, ce n’est plus à prouver. Mais il serait même très intéressant de questionner l’utilisation quotidienne des NTIC pour leur redonner leurs vertus. Car non, dans ce cas précis, ce n’est pas l’outil le problème, mais bien comment l’homme l’utilise.  

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Formation en situation de travail et management, bonne idée ?

formation-en-situation-de-travail-management

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Formation en situation de travail et management, bonne idée ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

La formation en situation de travail est le nouveau dispositif de la réforme de la formation professionnelle, adopté le 5 septembre 2018. C’est une sacrée révolution pour la formation ! 

Le but de la formation en situation de travail est d’optimiser l’apprentissage des apprenants durant les formations qu’ils suivent. Comment ? Je vais tout vous dire. 

Vous êtes prêts ? Alors c’est parti. 

La formation en situation de travail vous dites ? 

La formation en situation de travail ou AFEST est basé sur la création sur mesure d’une formation selon les besoins ainsi que des objectifs, des apprenants et de leur entreprise. En effet, le principe même est de former les gens, sur leur lieu de travail, dans leurs conditions et avec les outils qu’ils utilisent. 

Cela change totalement d’une formation classique avec un formateur qui va partager un savoir à plusieurs apprenants sans pouvoir l’adapter parfaitement aux personnes en face, qui viennent généralement de différents secteurs d’activités et qui ne sera parfois pas adapté à telle ou telle personne. 

De plus, la formation en situation de travail est extrêmement efficace pour un transfert des compétences optimisées vu que la pratique se lie avec la théorie. 

Attention, l’AFEST n’est pas une simple formation sur mesure ou un apprentissage sur le tas. La création d’une formation en situation de travail est un échange constant entre l’apprenant, l’entreprise ainsi que l’expert pédagogique afin de réaliser la formation qui s’adaptera parfaitement aux attentes, aux objectifs, mais aussi et surtout aux différents freins de l’apprenant ! 

Et le management dans tout cela ? 

Pour faire court, le management est parfaitement adapté à une formation en situation de travail. 

Pour faire un peu plus long, comme nous l’avons vu plus en détail au dessus, ce dispositif de formation permet de travailler sur la théorie et surtout sur la pratique dans votre environnement de travail. 

De ce fait, la formation sur mesure s’adapte totalement à votre activité et à vos difficultés vous permettant d’être dans de vraie conditions pour apprendre et progresser sur vos compétences managériales. 

Cette formation en situation de travail se rapprochant presque de l’accompagnement, elle vous permettra de développer fortement vos compétences douces (soft skills) grâce à la pédagogie mise en place lors de la conception de la formation. 

formation-en-situation-de-travail-management
La formation en situation de travail, de part son concept est à 100% adaptée aux formations management !

Quels compétences en management dois-je prioriser ? 

C’est une question qui revient souvent et c’est parfois compliqué de choisir tant le nombre de compétences à travailler sont importantes. 

Cependant, pour facilement prioriser les formations à suivre je vous invite le plus simplement du monde à prendre du recul et à vous poser UNE question : « En tant que manager, quelles sont mes forces et quelles sont mes faiblesses ? ». 

À partir de là, vous serez en capacité de faire une liste de formations prioritaires à effectuer. 

Voici une liste non exhaustive des compétences à posséder en tant que manager que j’estime primordiales : 

  • La reconnaissance.
  • La communication.
  • L’empathie. 
  • L’agilité.
  • L’intelligence collective. 
  • L’exemplarité
  • Travailler en équipe

La formation en situation de travail, des bénéfices pour le management, mais pas que !

Fin 2015 et durant deux ans, il y a eu une expérimentation de l’AFEST dans une cinquantaine d’entreprises française et les résultats sont extrêmement positifs pour l’apprenant, comme pour l’entreprise !

Pour vous donnez quelques exemples des bénéfices suite à une formation en situation de travail, voici une liste, encore une fois, non exhaustive : 

  • Le collaborateur est plus confiant dans ses missions. 
  • Le collaborateur est plus rapidement opérationnel suite à une AFEST.
  • Le collaborateur est également plus engagé dans ses missions, mais aussi dans son entreprise.
  • Les compétences sont acquises plus rapidement. 

La formation en situation de travail est l’opportunité pour vous, d’avoir un véritable retour sur investissement. Il est grand temps d’arrêter d’envoyer ses collaborateurs se former durant une ou plusieurs journées pour un résultat limité voir inexistant sur le long terme. 

Alors, vous vous lancez ? 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Quel est le lien entre la qualité de vie au travail et la RSE ?

qualité-de-vie-au-travail-rse

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Quel est le lien entre la qualité de vie au travail et la RSE ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

C’est une question qui se pose souvent et qui s’explique très simplement par le fait que la RSE contient un volet social, avec des actions concrètes pour améliorer la qualité de vie au travail. Par exemple, nous retrouvons la mise en place de programmes de prévention de la santé et du bien-être au travail, ou encore des mesures prises pour l’ergonomie des salariés. 

La première étape est de voir la RSE autrement que part le côté écologie simplement, c’est bien plus que ça. D’ailleurs, dans le baromètre de l’entreprise responsable 2015, les conditions de travail étaient bien plus citées par les salariés interrogés que la partie environnement. 

Le but principal est de remettre l’humain au coeur de chaque entreprise. Depuis des années il a été maintes fois démontré qu’une bonne qualité de vie au travail pour ses salariés est un levier primordial et indispensable pour le succès d’une entreprise. 

Quelles actions RSE puis-je mettre en place dans mon entreprise pour améliorer la qualité de vie au travail ? 

C’est une excellente question, pour répondre rapidement, tout commence par le respect du droit du travail. En effet, cela peut paraitre simplet de prime abord et pourtant ! 

Par exemple, connaissez-vous les règles pour : 

  • Les congés maternités ? 
  • Les choses que vous pouvez demander à vos salariés quand ils sont en vacances ou malade ? 
  • Engager un stagiaire ? 
  • Le droit à la déconnexion ?

S’assurer des règles élémentaires de sécurité au travail

Que vous travaillez dans une usine ou des bureaux, il existe des règles à mettre en place pour réduire le plus possible les risques d’accident de travail. 

Promouvoir l’égalité hommes-femmes

Chacun doit être sur un pied d’égalité dans l’entreprise, quel que soit son sexe, sa religion ou encore son orientation sexuelle ! 

Optimiser les espaces de travail

Il est très important d’optimiser les espaces de travail, nous y passons nos journées entières, tous les jours, tous les mois durant des années. Il est primordial d’avoir des espaces de travail agréables pour tous vos collaborateurs. 

Idéalement, on arrête les open-space, si ce n’est pas possible pour le moment, il existe des astuces pour « isoler » chaque bureau et donner un sentiment plus cocooning à vos collaborateurs. 

Il faudrait avoir des bureaux privés ici et là pour qu’un collaborateur puisse s’isoler quelques instants pour faire le point avec ses collègues ou alors passer un appel au calme. 

qualité-de-vie-au-travail-rse
Le droit du travail est une excellente base pour commencer ses démarches.

Les bureaux

Après avoir vu les espaces de travail, attaquons nous au bureau, l’objet en lui même. Vous le savez surement, passer sa journée assis, derrière un écran d’ordinateur, au bout d’un moment la productivité va fatalement chuter. 

Ce qui peut-être fait facilement et économiquement, c’est mettre à disposition des bureau assis/debout (199€ dans un célèbre magasin suédois). Le principe est de pouvoir travailler assis, quand on le souhaite, de faire monter le plateau pour pouvoir travailler debout, puis le rabaisser après. En terme d’ergonomie c’est génial ! 

L’éclairage

Oui, il existe beaucoup de choses à faire au bureau ! Nous voici à l’éclairage. Veillez à ce que l’éclairage soit suffisant pour tout le monde. Idéalement, chacun devrait pouvoir profiter de la lumière naturelle, mais dans tous les cas, chacun doit avoir un éclairage optimal pour travailler. 

En conclusion, la RSE ainsi que la qualité de travail sont liées et sont un formidable outil pour la performance de votre entreprise !

Il existe encore beaucoup de choses, nous pouvons citer rapidement, comme la qualité de l’air, la bonne gestion du chauffage l’hiver et de la climatisation l’été, le télétravail, etc. 

Il ne sert à rien de tout faire d’un coup, le plus simple pour savoir par où commencer, c’est de demander aux principaux intéressés, vos collaborateurs. Faites des points avec eux, demander leurs avis sur les choses à mettre en place en priorité. 

Commencez à agir, puis faites des points réguliers pour analyser si la qualité de vie au travail est en augmentation, puis continuez à mettre de plus en plus d’actions au fur et à mesure de votre avancée. 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Qu’est ce que les risques psychosociaux : 3 moments clés

C-est-quoi-les-risques-psycho-sociaux-?

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Qu’est ce que les risques psychosociaux : 3 moments clés

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Il y a maintenant de nombreuses années que les employeurs portent la responsabilité de prévenir l’exposition de leurs collaborateurs aux risques psycho-sociaux. Et il serait peut-être intéressant d’en découvrir l’évolution. Depuis leur définition originelle jusqu’à l’application concrète en entreprise aujourd’hui. Alors concrètement dans votre quotidien : qu’est-ce que les risques psycho-sociaux ? 

L’évolution de l’application dans les entreprises est flagrante : on est passé de la prévention des risques psycho-sociaux à la promotion de la qualité de vie au travail. L’idée est donc de comprendre en plusieurs étapes l’évolution des risques psycho-sociaux. C’est parti ? 

Découvrir les risques psycho-sociaux

En 2001, les employeurs se voient attribué la responsabilité de la santé physique et psychique de leurs collaborateurs. Il s’agit donc d’une prise de conscience. Si jusque-là, il était possible de « tirer sur la corde », à partir de cette obligation générale de sécurité si la corde casse, l’employeur en sera tenu responsable. La donne change, et petit à petit les actions émergent. 

Les risques physiques sont palpables et visibles avec des conséquences directes sur la capacité à réaliser l’activité au quotidien. En revanche, les risques psycho-sociaux, concernant la santé psychique des collaborateurs, sont a priori invisibles et inobservables. 

La prise de conscience des risques psycho-sociaux en France

Le 6 mai 2019 s’est ouvert un procès historique. 10 ans auparavant entre 2008 et 2009, le monde des télécommunications connait une crise. Pour faire face à cette crise, la société Orange, anciennement France Télécom met en œuvre une stratégie organisationnelle et managériale qualifiée de harcèlement moral. Conséquence :  19 suicides, 12 tentatives et des dépressions qui ne se comptent plus. L’ancien PDG est sur le banc des accusés pour harcèlement moral.

C’est la prise de conscience, on ne parle plus que de cela aux infos. J’étais adolescente et je prenais conscience qu’il y avait un malaise dans le monde professionnel. « Le travail, ça doit bien pouvoir être autre chose non ? ». Comment est-ce possible que le travail « tue » ?

Comment agir face aux risques psycho-sociaux dans l’entreprise ?

En réalité, oui il est possible de les mesurer et de mesurer leur impact sur la santé et sur la performance de l’entreprise, mais cela nécessite de s’y attarder un peu plus longuement. Recherches pour comprendre qu’est-ce que les risques psycho-sociaux, analyse du travail, évaluation de l’organisation du travail, plan d’action… Finalement il est surement moins coûteux de faire appel à un consultant expert, psychologue du travail. 

risque-psycho-sociaux-prévention-proactivité
Le travail peut et doit devenir une source d'épanouissement.

L’heure de la compréhension des risques psycho-sociaux

Alors qu’est-ce que les risques psycho-sociaux ? C’est cela : une organisation du travail qui multiplie un certains nombres de facteurs de risques qui portent atteinte à la santé psychique. Jusqu’à ce que les ressources internes des collaborateurs s’épuisent. Aujourd’hui, les conséquences portent des noms : stress, burnout, brown-out, bore-out 

Parmi ces facteurs on retrouve : le manque d’autonomie, le manque de reconnaissance, le manque de sens, l’incompatibilité des valeurs, l’insécurité de l’emploi, l’intensité de la charge de travail ou encore des relations sociales dégradées. 

 

Le virage 180° avec la qualité de vie au travail

En 2013, c’est le virage à 180. Les risques psycho-sociaux laissent peu à peu place à un terme plus optimiste : la qualité de vie au travail. L’accord ANI vient rompre avec la prévention des risques psycho-sociaux pour promouvoir la qualité de vie au travail. 

Alors façon d’édulcorer une thématique « sombre » qu’est la souffrance au travail ou démarche permettant réellement de faire avancer le combat pour la santé au travail ? 

Selon moi, la tournure est très intéressante puisqu’on ne doit plus se contenter de garantir la santé des collaborateurs. Il devient nécessaire de mettre en œuvre toute les conditions pour garantir leur épanouissement professionnel. On passe donc d’une posture préventive à une posture proactive. 

L’audit qualité de vie au travail devient le fer de lance des ressources humaines, et c’est positif pour les hommes, mais également pour la performance des entreprises. Car oui, l’entreprise humaine, c’est possible. L’accord qualité de vie au travail, c’est le pas qui répond à ma question « Le travail, ça doit bien pouvoir être autre chose non ? ».

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Comment lutter contre le stress en entreprise ?

stress-entreprise

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Comment lutter contre le stress en entreprise ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

56% des français souffrent régulièrement d’angoisse, 3 salariés sur 4 se disent stressés au travail et 24% se disent dans un état d’hyperstress ! Inquiétant n’est-ce pas ? Le stress dans une entreprise est un vrai fléau !

Cela provient en majorité du temps à cause de plusieurs éléments, comme le fait : 

Il est primordial d’être attentif au stress au sein de votre entreprise et ce pour plusieurs raisons. Cela jouera sur la diminution du burn out, mais aussi, plus étonnant, le bore out. 

Cela réduira aussi le risque pour vos collaborateurs de développer des dépendances de toutes sortes, comme le travail, l’alcool, le tabac, les drogues ou encore les médicaments . 

Comment le voir ? 

Il n’existe pas de recette magique, ni aucun secret, il faut être attentif et à l’écoute, tous les jours ! 

C’est sur ces points précis, que l’on se rend compte de l’importance de faire le point régulièrement avec ses collaborateurs. Faire un point sur une mission, l’avancé sur les objectifs, c’est très bien, vous ne devez pas cependant négliger les facteurs de santé

Si un collaborateur vous redis plusieurs fois que les délais sont trop courts, que l’objectif sera compliqué à atteindre et que toute l’équipe devra faire de nombreuses heures supplémentaires, il faudra en discuter avec chacun des membres de votre équipe. 

Une situation « stressante », avec des heures supplémentaires, un objectif compliqué à obtenir et un délai serré n’a pas de répercussion à long terme sur la santé à condition que cela reste ponctuel. Par contre, si cela devient régulier, voire systématique, là cela devient dangereux pour la santé et l’équilibre de vos équipes. 

Le stress dans votre entreprise a plus d’impact que vous pensez !

Votre collaborateur peut réagir à un stress intense de plusieurs façons, qui sont toutes dangereuses sur le long terme. Il peut par exemple devenir accro au travail, il va alors travailler plus, il subira donc plus de fatigue et il fera automatiquement plus d’erreurs, le cercle vicieux est démarré. 

Pour préserver sa santé, Il peut aussi en faire moins pour économiser ses forces, ce qui se répercutera directement sur ses résultats. 

Dans tous les cas, cela va se répercuter sur la performance de vos collaborateurs et de vos objectifs. Alors veillez à l’équilibre de vos collaborateurs !

stress-entreprise
Prudence sur la surcharge de travail. Comment le savoir ? En échangeant avec vos collaborateurs !

Que puis-je mettre en place pour réduire tout ce stress dans mon entreprise ? 

Vous pouvez agir sur le stress de beaucoup, BEAUCOUP de façons différentes. Nous allons en voir plusieurs. 

La première chose à faire, c’est encore une fois d’être à l’écoute et d’échanger avec vos collaborateurs pour connaitre leur état et voir avec eux comment la situation peut s’arranger. 

Nous avons vu plus haut les principales raisons qui peuvent causer le stress dans le monde de l’entreprise. Voyons comment on peut agir dessus. Avant de commencer, vous devez avoir conscience que tous les éléments sont liés entre eux. Utiliser un levier en oubliant les autres ne sera pas suffisant. 

Le manque général de temps, peut être réglé par une meilleure gestion de vos procédures, vous pouvez former vos équipes à gérer leur temps. Une personne débordée est très souvent une personne qui n’a pas de bonne organisation personnelle. Échangez avec la personne qui vous semble débordée et voyez si c’est une réalité ou bien un sentiment. 

Les objectifs difficilement atteignables, peuvent être « facilement » résolus, en cas d’échec, vous devez discuter avec vos équipes, au delà de « vous avez raté ». Vous devez voir avec eux, ce qu’il a pu se passer pour que l’objectif ne soit pas atteint. 

Un manque de temps ? Un manque d’autonomie ? D’informations ? Peu importe la raison, vous devez analyser l’échec et mettre en place des améliorations pour les prochains. 

Le manque d’autonomie peut être facilement stressant, une personne peut vouloir faire une chose d’une autre manière que celle notée sur une procédure poussiéreuse (bien évidemment, je ne parle pas d’une procédure technique, pour la fabrication ou autre !).

Essayez de donner de l’autonomie à vos collaborateurs, donner leur un objectif à atteindre et laissez les faire avec leurs méthodes, leurs idées et leur créativité. Votre rôle sera alors de les accompagner, de les aider, les conseiller, mais en les laissant décider de la manière de faire.

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

6 avantages de la formations e-learning

Formations-e-learning

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

6 avantages de suivre des formations e-learning !

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Vous êtes nombreux à vouloir vous mettre à suivre des formations e-learning, mais vous vous demandez si ça va vraiment correspondre à vos besoins. Parfait ! Voyons ensemble les nombreux avantages de suivre des formations e-learning

En tant qu’entreprise, il est aujourd’hui primordial d’avoir une organisation flexible et agile. Pour cela, il est nécessaire de se former continuellement pour suivre le marché en mouvement permanent. Le secret de la compétitivité réside en la valeur de vos collaborateurs

Faites-les sans cesse grandir les amenant à développer de nouvelles compétences si vous voulez concurrentiel !

La formation e-learning est un moyen très efficace de répondre à ces besoins. En effet, il est très simple avec cet outil d’apprentissage de développer des parcours de formations e-learning rapide et efficace pouvant être suivi à tout moment. Terminé de vous priver de vos collaborateurs durant une ou deux journée plusieurs fois par an. 

1. Booster l’implication et la responsabilisation des acteurs

Vos collaborateurs deviennent responsables de leur parcours de formation, c’est le moyen le plus efficace pour les impliquer sur le long terme. 

L’e-learning permet de rendre autonome vos collaborateurs sur leur plan de développement à travers des formations e-learning qui leurs correspondent. Ils sont pleinement responsables de leurs évolutions de compétences durant leur carrière. 

La formation est adaptable à vos connaissances, terminé la perte de temps à revoir des notions déjà acquises durant des heures en formation classique. La formation e-learning permet d’optimiser son temps ! 

2. Les formations e-learning c’est pratique et flexible ! 

Le manque de temps, un sujet qui concerne 71% des salariés français ! 

Vous avez compris que pour être compétitif, la formation est un allié de taille, mais vous manquez de temps en permanence, alors comment faire ? 

3. Faite de la formation e-learning ! 

Les formations e-learning sont disponibles quand vous vous voulez, où vous voulez et sur toutes les supports possibles (téléphone, ordinateur, tablette). Nous savons que vous manquez de temps, tout en ayant une vraie volonté de vous former. C’est pourquoi nos formations répondent à cette problématique, Elles sont découpées en plusieurs modules rapides et efficaces. Avancez à votre rythme, en fonction de votre emploi du temps !

formations-e-learning
Les formations e-learning représentent la liberté de se former tout au long de sa carrière et facilement !

4. Résultat immédiat

La formation e-learning permet d’accélérer l’apprentissage et le développement de nouvelles compétences dont vous avez besoin. Vous découvrirez un concept rapidement dont vous pourrez transférer une vraie compétence pratique au sein de votre activité. 

Vous serez, vous et vos collaborateurs, en mesure de commencer votre apprentissage immédiatement. Vous pourrez surtout le remettre en pratique tout de suite après. Vous gagnerez en productivité et en efficacité ! 

5. S’adapte aux différents besoins

Nous avons tous nos méthodes pour apprendre, qu’elles soient plutôt kinesthésiques, auditives ou visuelles. Il est très important que les modules comportent ces différents éléments pour optimiser la rétention des informations présentes dans la formation. En E-learning il est possible de répondre à cette diversité d’apprentissage en proposant des graphismes pédagogiques, un texte voix et des activités interactives. 

6. Réduction des coûts

Les formations e-learning c’est aussi une réduction des coûts, une formation en ligne est bien plus économe qu’une formation présentielle. On parle quand même d’une économie de 35 à 60% ! Il y a autre chose ! En effet, vous réduirez aussi les coûts du déplacement, de l’hôtel et aussi des conséquences de l’absence d’un de vos collaborateurs durant une ou deux journée. 

En conclusion, la formation e-learning possède de nombreux avantages qui vont se renforcer dans les années à venir, tout va aller en s’accélérant et une entreprise qui voudra rester concurrentielle dans le futur devra adapter la formation de ses collaborateurs en temps réel, cela pourra être aisément réalisé grâce à l’agilité propre de la formation e-learning

Le meilleur moyen de voir si ça vous correspond, c’est d’essayer, alors venez profiter de notre formation e-learning gratuite pour qu’on puisse vous prouver les avantages des formations e-learning ! 4 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Les 5 compétences fondamentales d’un bon management

compétences-management

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Quelles sont les 5 compétences fondamentales d'un bon management ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Il existe des compétences fondamentales pour un exercer un management efficace, tout en étant bienveillant. Dans cet article nous allons les voir une à une. Comme vous devez certainement le savoir, ce n’est plus suffisant d’être bon techniquement dans son métier. 

En effet, il va falloir apprendre à développer en même temps ses capacités techniques, mais aussi ses capacités douces ou soft skills tout au long de sa carrière. 

Si vous souhaitez découvrir quelles sont les compétences fondamentales pour développer l’esprit d’équipe dans votre entreprise et une performance accrue, cet article est totalement fait pour vous.

Vous êtes prêt ? Alors allons y !

1. La communication 

La base d’une relation, qu’elle soit amicale, amoureuse ou professionnelle repose sur un fondement primordiale : la communication. 

Apprenez à communiquer, sur les réussites (généralement c’est facile), mais aussi et surtout sur les difficultés (c’est moins facile déjà) ou les échecs que vous pouvez rencontrer. Vous allez pouvoir profiter d’une fabuleuse expérience, l’intelligence collective ! 

En effet, en communiquant et en demandant l’avis de vos collaborateurs. Vous allez pouvoir travailler tous ensemble et créer une émulsion autour de vos projets et objectifs. 

2. Apprendre à déléguer

Cette étape peut-être compliqué, nous avons tous tendance à croire qu’une autre personne ne fera pas aussi bien, aussi rapidement que nous une tâche particulière. Cependant, c’est souvent une fausse impression, alors si vous vous êtes déjà dit « je n’ai plus le temps, je dois tout faire », pensez y. 

La délégation est une part importante pour un bon management. Vous ne serez jamais en capacité de tout faire au risque de vous créer des journées de 14h en développant un stress incroyable. 

Attention, déléguer ne signifie pas se débarrasser des tâches ingrates en les refilant à vos équipes, soyons clair !

Autre point, le fait de surveiller en permanence et vouloir que la tâche soit réalisée exactement comme vous l’auriez fait. Je connais certain manager qui régulièrement, refont un travail complet parce que la mise en page n’est pas bonne. Ou tout simplement parce que ça ne correspond pas à leur vision.

compétences-management
Déléguer est une vrai compétence, attention à bien se faire comprendre !

3. La reconnaissance, une compétence PRIMORDIAL du management !

Saviez-vous que la reconnaissance est plus importante pour vos collaborateurs que leur salaire ? La reconnaissance est un mécanisme surpuissant dans vos relations avec vos collaborateurs. 

Il faut apprendre à reconnaître les efforts de vos équipes, dans les succès, bien sûr, mais aussi dans les échecs ! 

De plus, pensez bien à reconnaître les efforts de tout le monde. Même de votre superstar de la vente depuis des années. Ne pensez pas que ses résultats sont un acquis pour vous !

4. L’empathie

Avez-vous déjà entendu parler de l’intelligence émotionnelle ? On parle de cette capacité comme la faculté d’une personne de se mettre à la place des autres, comprendre leurs problématiques et leurs préoccupations pour les aider. 

Nous sommes tous humains et nous avons tous des sentiments. Même dans le monde de l’entreprise, il n’y a pas de magie. Alors soyez attentif à vos collaborateurs, ils vous le rendront au centuple ! 

5. Avoir une vision

Pour garder et développer la motivation de vos troupes, vous devez avoir une vision de l’avenir que vous souhaitez donner à votre entreprise. À quoi voulez vous que votre entreprise ressemble dans 3, 5 ou encore 10 ans ? 

Vous pouvez d’ailleurs faire participer vos collaborateurs à cette démarche, c’est même fortement recommandé pour développer leur motivation et leur adhésion à ce projet. 

Grâce à cette vision, chacun aura plus de facilités à faire des choix et prendre des décisions. En effet, chaque acte et chaque décision devra aller dans le sens de cette vision. 

Vous avez tout à gagner à développer ces compétences et je vous invite fortement à le faire pour le bien-être de vos collaborateurs et de votre entreprise ! 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Comment développer ses compétences relationnelles managériales ?

Comment-développer-ses-compétences-relationnelles-managériales-!

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Comment développer ses compétences relationnelles managériales !

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Il n’y a plus à prouver l’importance de développer ses compétences relationnelles managériales dans la vie de tous les jours. En effet, dans votre vie personnelle, comme professionnelle, le fait de posséder ces fameuses compétences vous aide fortement dans tout un tas de domaines. Que vous souhaitiez développer de nouveaux marchés, fidéliser vos clients, ou motiver vos collaborateurs. Vous avez forcément besoin de ces compétences managériales, et de gérer ces aptitudes avec habileté. Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Alors c’est parti !

C’est quoi les compétences relationnelles ?

Les compétences relationnelles sont diverses et variées. Nous pouvons par exemple, citer :

  • Votre capacité à tisser des liens et communiquer facilement avec vos collaborateurs.
  • Votre capacité à faire preuve d’empathie envers ces derniers.

Finalement, les compétences relationnelles, que l’on peut aussi appeler compétences sociales, vous servent tout au long de votre vie. Pour ainsi savoir traduire votre motivation et vos valeurs à vos collaborateurs. À les aider à progresser et s’améliorer en continue, dans le développement des compétences de ces professionnels, dans la gestion du stress, l’écoute active etc. On peut également parler des conséquences sur la créativité ou l’enthousiasme. Développer les compétences relationnelles de ses collaborateurs et les siennes est aujourd’hui indispensable pour la bonne santé d’une entreprise.

Bref, que des avantages ! 

Comment-développer-ses-compétences-relationnelles-managériales-!
Comme je dis toujours, bâtissez des ponts plutôt que des murs entre les individus !

Mixons la technique avec les compétences relationnelles managériales !

 

Encore trop souvent, les entreprises, misent beaucoup trop sur les compétences techniques, oubliant les compétences comportementales. Prenons un exemple concret d’un collaborateur.

Ce dernier est extrêmement motivé par son travail, il atteint ses objectifs, il apprécie les valeurs de l’entreprise, dans l’idée, le collaborateur parfait.

Continuons notre exemple et disons que ce collaborateur éprouve aucune compétence relationnelle. C’est à dire qu’il est solitaire dans sa façon de travailler. Il évite le plus possible de travailler en équipe et en même temps se montre désagréable avec les clients, faisant même preuve d’agressivité de temps en temps. Pensez-vous que sur le long terme, vous serez satisfait de ce collaborateur ? Probablement pas. A terme, vous aurez des clients qui se plaindront, ses collègues également et sa hiérarchie.

Pour éviter cette situation, nous revenons au point précédent de cet article, c’est à dire « Développer les compétences relationnelles de ses collaborateurs et les siennes est aujourd’hui indispensable pour la bonne santé d’une entreprise. » Il faut créer un chevauchement entre compétences techniques et compétences relationnelles.

 

Comment acquérir ces fameuses compétences ?

 

Acquérir des compétences en se formant ! J’ai l’impression de me répéter dans mes articles, cependant, c’est une réalité. La formation continue doit devenir votre allié du quotidien pour acquérir un savoir être et apprendre à gérer les situations professionnelles.

Cela peut passer par deux étapes distinctes, la première, sera un travail sur vous. Ce travail vous permettra de mieux vous connaitre, vous verrez par exemple des notions comme :

Une fois que vous aurez consolidé ces bases, vous allez pouvoir les appliquer sur le terrain en créant un esprit d’équipe et des relations saines dans votre entreprise. Parce que les compétences relationnelles managériales, sont la base pour développer la compétence collective de vos collaborateurs. 

Vous pourrez enfin profiter des nombreux avantages, comme par exemple déléguer sereinement. Ainsi que gérer des réunions efficacement et aussi, très important, désamorcer des conflits lorsque vous en rencontrerez.

Nous avons tous besoin d’évoluer en permanence, de perfectionner les compétences. Il est utopique de penser qu’une personne bonne dans son métier puisse le rester indéfiniment sans se renseigner ou se former sur les nouveautés de son métier. Chaque individu est différent, mais chaque personne a la possibilité et la capacité de développer ces compétences relationnelles.

Pour conclure, grâce à ces capacités vous améliorerez grandement le bien-être de vos collaborateurs, de mieux gérer les conflits, ainsi que de fédérer. Ce qui va se répercuter sur leurs propres performances et indubitablement sur la relation client. Il est dommage de s’en priver n’est-ce pas ? Alors lancez-vous !

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire

Questionnaire bien-être au travail : Quoi, Qui, Comment ?

questionnaire bien-être au travail

Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

Questionnaire bien-être au travail : Quoi, Qui, Comment ?

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Questionnaire bien-être au travail : Quoi, Qui, Comment ? 

Le bien-être au travail ou qualité de vie au travail est à son apogée. Et depuis l’accord qualité de vie au travail de 2013, jamais les entreprises ont autant cherché à développer le bien-être de leurs collaborateurs. À ce titre, un grand nombre de questionnaires bien-être au travail ont été développés, mais à tel point qu’on trouve aujourd’hui de tout et de rien ! 

Alors, si vous souhaitez agir sur le bien-être au travail au sein de votre entreprise mais que vous ne savez pas quelle méthode d’évaluation et plus précisément quel questionnaire utiliser, vous êtes au bon endroit. C’est parti !

L’évaluation du bien-être au travail, comment ? 

Il existe une multitude de questionnaire bien-être au travail, mais saviez-vous qu’il existe plein d’autres méthodes pour évaluer le niveau de bien-être de vos collaborateurs. En vérité, si vous faites appel à un psychologue du travail, il saura parfaitement quel outil d’évaluation utiliser pour votre écosystème. Il existe trois grandes catégories de méthode d’évaluation du bien-être au travail. 

Et quelles sont ces catégories d’évaluation du bien-être au travail ? 

La verbalisation : les groupes de parole et les entretiens sont de très bonnes méthodes pour faire verbaliser vos collaborateurs sur leur sentiment de bien-être au travail. Ces outils qui peuvent paraitre simples à mettre en œuvre, nécessitent une préparation importante, une posture bien particulière et une analyse psychosociale. 

La constatation : l’observation participative est une méthode très appréciée des psychologues du travail parce qu’elle a le mérite de permettre de relever des éléments concrets de bien-être au travail en pratique. 

Les questionnaires bien-être au travail : finalement la méthode par questionnaire est une méthode très répandue. Il est plus facile pour vous de la réaliser en autonomie puisqu’il existe un grand nombre de questionnaires prêts à l’emploi. Certains gratuits, d’autres payants. 

Et si vous choisissez les questionnaires bien-être au travail : 

La méthode par questionnaires est une méthode d’évaluation approuvée et reconnue. Attention toutefois, si vous vous aventurez dans une démarche d’évaluation avec des questionnaires bien-être au travail, vous devez prêter une très grande attention au contexte de passation des questionnaires. Deux conditions sont indispensables pour vous assurer les réponses les plus sincères et donc la validité de votre étude : 

  • La confidentialité des réponses
  • L’anonymat

Nous ne saurons que trop vous conseiller de faire intervenir une personne extérieure à votre entreprise, et tant qu’à faire un psychologue du travail. 

Questionnaire bien-être au travail
Un babyfoot c'est sympa, mais ça ne suffira jamais à rendre heureux vos collaborateurs !

Allons voir quel questionnaire bien-être au travail utiliser ? 

Encore une fois, soyez vigilent. Pour être sûr de développer le bien-être au travail de vos collaborateurs, vous devez d’abord cibler les bons questionnaires. Certains questionnaires bien-être au travail sont en réalité des questionnaires mal-être au travail. Ils vont vous permettre de constater un certain niveau de « troubles psycho-sociaux », mais ne pourront pas vous aider à identifier les leviers d’actions. Les indicateurs de bien-être au travail sont des facteurs liés à l’organisation du travail qui, couplés à d’autres facteurs, provoquent des troubles et donc du mal-être au travail. 

Bon mais du coup, comment savoir qu’il s’agit d’un questionnaire bien-être au travail efficace ? 

Les questionnaires bien-être au travail doivent aller interroger l’activité en elle-même ; son organisation, son environnement, les relations de travail. On ne cote pas un niveau de stress ressenti par exemple. On cote deux facteurs organisationnels qui mis dans certaines conditions ensemble, vont provoquer du stress. 

Quelques exemples de questionnaires bien-être au travail efficaces :

L’autonomie au travail : le niveau de latitude décisionnelle couplé au niveau de charge de travail psychologique est un facteur de bien-être au travail et de stress dans certaines conditions. Vous pouvez trouver le questionnaire Karasek, connu et reconnu, testé et validé. Il est en accès libre avec sa méthode d’utilisation. 

La reconnaissance au travail : le niveau de reconnaissance et d’efforts fournis doivent être à l’équilibre pour être facteur de bien-être au travail, d’épanouissement et de motivation. En revanche, le déséquilibre de ces deux facteurs est un risque psycho-social. Vous pouvez utiliser le questionnaire Siegrist en accès libre également. 

Les psychologues du travail sont en capacité de créer des questionnaires bien-être au travail efficaces pour toutes les thématiques de qualité de vie au travail et tous les leviers de performance humaine (pression temporelle, justice organisationnelle, climat social, environnement de travail…). 

Ils sont également en capacité de vous proposer des leviers très efficaces en analysant les réponses de vos collaborateurs. Alors qu’attendez-vous ? 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire