Découvrez les 7 compétences clés qui vous aideront tout au long de votre carrière de manager !

4 astuces pour une communication non violente

Faites de vos collaborateurs votre valeur ajoutée !

Il existe diverses appellations à la communication non violente (CNV), comme par exemple : la communication bienveillante ou encore l’écoute emphatique, toutes résument la même chose. Le principe même est de poser les bases d’un dialogue au sein de l’entreprise qui permettra à ce que chacun puisse comprendre et se faire comprendre clairement. 

On voit souvent la communication non violente comme le fait de réduire le harcèlement, les conflits et bien d’autres choses négatives. Cependant, grâce à la communication non violente, vous allez également pouvoir facilement réduire l’individualité, simplifier la communication entre vos différents services ou encore améliorer le bien-être de vos collaborateurs. 

Découvrons immédiatement comment mettre en place cette communication dans votre entreprise et votre quotidien. 

Comment mettre en place une communication non violente dans votre entreprise ? 

Commençons par le commencement, la communication non violente a été créée par le psychologue américain Marshall Rosenberg sur 4 bases : 

  • Observation
  • Sentiment
  • Besoin
  • Demande

Voyons plus en détails chacun de ces points. 

Observation

L’observation est la base, elle consiste à observer et analyser une situation objectivement sans aucune sorte de jugement. Cette observation doit étudier les faits et rien que les faits sans jugement de votre part. 

Voici un exemple, préférez utiliser « nous avions rendez-vous à 14h, il est 14h15, j’aurai aimé que tu me préviennes de ton retard », plutôt que « tu es en PERMANENCE en retard ». Voici un second exemple, « Revoyons ensemble ce dossier que tu as fait » plutôt que « ton document est bourré d’erreurs, c’est un scandale ! ». 

Sentiment

Sachez reconnaitre vos sentiments et les sentiments de vos interlocuteurs en faisant preuve d’empathie. Prenez vraiment le temps d’analyser ces sentiments, « pourquoi suis-je en colère/triste/déçu », 

C’est une étape essentielle, par exemple si vous êtes énervé contre une personne, posez-vous un moment pour réfléchir si c’est la personne en elle même qui vous énerve où sa façon de faire. Faire et être sont deux choses bien distinctes. 

communication-non-violente
En suivant ces 4 bases, vous simplifierez grandement vos relations avec vos collaborateurs.

Besoin

Nous avons tous à coeur de combler nos besoins, c’est inévitable. Cela peut être un besoin de sécurité, d’autonomie, de réassurance, peu importe. Cependant, pour les connaitre, il faut prendre le temps d’y réfléchir réellement. 

Si l’un de vos besoins est l’ordre par exemple et qu’un de vos collaborateurs possède un bureau dérangé pire qu’une zone de guerre, cela peut poser un problème. Alors exprimez vos besoins, « Paul, j’aimerai que ton bureau soit rangé à l’avenir », tout simplement. 

Cependant, pensez bien au 2 points précédents, Il possède un bureau en bazar, c’est tout, Paul n’est pas bordélique et Paul ne vous énerve pas en tant qu’individu. 

Demande 

Vous êtes le premier à connaitre vos besoins, il sera d’autant plus facile de pouvoir les partager avec les autres. Formulez clairement votre demande plutôt que de l’insinuer ou de l’espérer secrètement. Soyez acteur du changement. 

Pour cela il faut utiliser un discours positif, avec une demande claire « je veux que tu fasses cela », plutôt qu’une phrase négative qui peut être mal comprise « je veux que tu ARRÊTES de faire ça ». 

Si vous échangez avec une personne et qu’un point vous semble flou, demandez lui directement « peux-tu m’en dire plus à ce sujet ? ». 

Conclusion

Marshall Rosenberg, le créateur de cette méthode de communication non violente disait que dans la vie nous avons le choix entre être heureux ou avoir raison. Bien que réducteur, cette phrase a au moins le mérite de nous faire prendre du recul sur nos habitudes. 

La conversation non violente est un fantastique moyen de créer de véritables ponts entre tous vos collaborateurs et donc vos services. Chacun pourra s’exprimer, se faire comprendre et comprendre les autres. 

Vous gagnerez en temps, en productivité et réduirez drastiquement les différents conflits qui résultent souvent, pour ainsi dire tout le temps d’une incompréhension entre deux personnes. 

Livre-blanc-RPS

Développez la performance de votre entreprise en même temps que le bien-être de vos collaborateurs !

  • Découvrez l'écosystème des risques psycho-sociaux.
  • Apprenez à les identifiez et les prévenir
  • Développez votre performance bienveillante

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin

Laissez un commentaire